Le Val

- Histoire et patrimoine :


séparé de Brignoles par des dolmens sur la crête, Le Var s’est construit peu à peu au pied des falaises avec la construction d’un oppidum sur la colline de Paracol qui sera, jusqu’au Xème siècle le refuge des habitants lors des invasions.
La famille de Châteaurenard récupère Le Val ainsi que Paracol et Correns, à la suite de la distribution des terres effectuée par le comte Guillaume 1er, surnommé « Le Libérateur », délivrant ainsi la Provence des Sarrasins, et c’est en 979 que Mathilde de Châteaurenard fit don de toutes ses terres à l’Abbaye de Montmajour.
À cette époque-ci, l’église, construite par la fille de Mathilde, devient alors le lieu où les habitants construiront des remparts, dont il reste les 2 portes principales : la tour de l’horloge et la porte de la Dîme. Une fois les remparts construits, les moulins, fontaines, lavoirs et tanneries apparaissent.
Au XIXème et XXème siècles, Le Val se développe fortement sur le plan économique. En effet, différentes activités, telles que les tanneries, la sériculture, l’agriculture, l’oléiculture, la viticulture ou encore l’élevage et l’exploitation de la Bauxite aident au développement du village avec l’activité viticole qui est encore très présente de nos jours.
À l’issue de la première guerre mondiale, 43 Valois périssent au champ d’honneur et une dizaine à la seconde guerre mondiale.

- La situation :


À 240 mètres d’altitude, au creux de la vallée, se niche Le Val.
Les 4 295 Valois et Valoises, bénéficient de l’accès autoroutier à seulement 4 kilomètres du village et de la sous-préfecture Brignoles.
Il est facile de venir au Val : Aix TGV : 40 minutes de l'Aéroport international de Marseille : 50 minutes – accès aux plages : 50 kilomètres.

- Vivre à Le Val :


il fait bon vivre à Le Val !
Les cafés, les commerces de proximité, les rendez-vous des habitants autour de la fontaine confèrent à ce village une ambiance typiquement provençale et tellement chaleureuse.
Bon nombre d’habitants se retrouvent sur les terrasses des cafés

- À voir/À faire :


-La foire à la saucisse : Le premier week-end de septembre, depuis plus de 30 ans, se déroule la foire à la saucisse.
Cette foire perpétue le privilège de plus de 350 ans avec sa messe, son défilé de confréries, ses groupes folkloriques, ses fanfares, ses porteurs d’étendards.
Dégustations autour de la cochonnaille, concours, etc. Les participants viennent de toute la France pour y assister.
-La chute du grand Baou : Ce lieu privé de détente et de loisirs, avec sa cascade naturelle provenant de la rivière qui traverse le village, la Ribeirotte, vous transportera.
-Les Vignerons de Correns :vous ne pouvez pas rater la cave Coopérative « Les Vignerons de Correns » qui offre la production des domaines ayant l’appellation « Bio de Correns », avec sa fresque qui orne sa façade et qui célèbre Bacchus, le dieu romain de la fécondité.
-Le château de Fontainebleau :Son nom n’a aucun lien avec le château du Roi Soleil en Seine et Marne, mais qui porte le même nom car Fontainebleau veut dire : "fontaine Bello", Belle fontaine. Pas moins de 12 points d’eau se situent dans le domaine, qui propose des balades en calèche ou en quad, des dégustations et des animations tout au long de l’année autour du vin et de l’huile d’olive.
-Notre Dame de Paracol :Une belle balade s’offre à vous pour aller voir cette chapelle.
-Son circuit : Guidé par les panneaux explicatifs et numérotés, ce merveilleux village typiquement provençal, avec ses ruelles et ses parties moyenâgeuses qui témoignent de son passé fortifié se visite très facilement.


-Pourquoi acheter à Le Val :

village en pleine expansion, Le Val a su garder son âme de village tout en ayant accès à la « grande ville » et aux grands axes de la Provence.

UTILISATION DES COOKIES
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant de proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.